Culture
Le 19/03/2013
Une table ronde pour fêter la naissance du RACMA
Culture
À l’initiative d’E-Passerelle, une table ronde sur la littérature marocaine au Canada a été organisée le vendredi 8 mars 2013 de 16h à 18h, à Dar El Maghrib.
Les auteurs ayant participé à la table ronde.

L’événement a été couvert par M Télé (société de communication) et a vu la présence de journalistes de la MAP et de représentants d’autres médias.
Cet événement a été l’occasion de la création d’une structure dénommée :« regroupement des auteurs canado- marocains (RACMA)» qui s’inscrit dans un contexte d’interaction avec toutes les littératures du monde au Québec et au Canada, et se fixe pour objectif principal d’interagir avec les écrivains marocains issus des Amériques, dans le but d’interpeller notre mémoire collective, la conserver et aussi sonder les divers enjeux et perspectives de cette littérature Marocaine au sein de la francophonie québécoise
L’essentiel des livres publiés par ces auteurs ont été exposés lors de cette rencontre, afin de promouvoir leurs écrits par une plus grande visibilité, et pour tisser aussi des liens avec les passionnées qui seront présents.
Les auteurs ayant participé à ce débat sont :
--Majid Blal
--David Bensoussan
--Kamal Benkirane
--Mostafa Benfares
--Radouane Bnou nouçair
Les débats ont été coordonnés par la talentueuse Mme Safae Touimi Benjelloun.
L’essentiel des livres publiés par ces auteurs ont été exposés lors de cette rencontre, afin de promouvoir leurs écrits par une plus grande visibilité, et pour tisser aussi des liens avec les passionnées qui seront présents.

Nous vous proposons un texte qui fait courte mais consistante synthèse de la littérature francophone marocaine. Il a été rédigé par l’initiateur de la table ronde, Kamal Benkirane.

 

Radouane Bnou-nouçair

 

 

La littérature Marocaine d’expression française dans le monde:Une voix dans l’universalité
Par : Kamal Benkirane

 

La littérature Marocaine d’expression française a émergé avec la colonisation française au Maroc. L’antagonisme langue arabe / langue française pour réfléchir et écrire a souvent été un long débat qui tire sa naissance de la confrontation de deux univers différents : l’univers marocain et celui de la langue française après la deuxième guerre mondiale.
 

La diversité des œuvres

 

La littérature marocaine d’expression française offre une grande richesse d’œuvres et d’auteurs, tant en nombre qu’en diversité et qui se sont inscrits dans l’universalité. Un imaginaire spécifique a été forgé avec la naissance de cette littérature, marqué dés lors par la volonté de décrire l’environnement, par les relations entre le sujet et l’espace, l’intertextualité, la description, tout cela dans un rapport inné avec le sacré.
(La boite à merveilles) de Ahmed Sefrioui ainsi que (le Passé simple) de Driss Chraïbi sont considérés, entre autres, parmi les œuvres majeures qui ont posé le jalons de cette littérature, faisant donc partie de la première génération. Les dimensions historiques et culturelles y sont présentes dans le contexte des conflits de la colonisation, de la lutte pour la reconquête de l’identité et des mutations sociales de l’après-guerre. La deuxième génération de ces auteurs expriment un vécu à partir d’une sensibilité propre, tel que Tahar Benjelloun ou encore Abdelhak Serhane. La troisième génération s’affirme par des auteurs plus engagés dans la réalité politique et sociale actuelle tels que Youssouf Amine Alami avec ( Un Marocain à New-York) ou Fouad Laroui avec ( Les Dents du Topographe ) là où la perte de l'identité est explorée chez des gens qui ne sont d'aucun monde.
En France, il y a entre autres ( Mohamed Hmoudane), ( Abdellah Taia) ou encore (Samira El Ayachi) dont les écrits sont loin de faire dans les conflits identitaires. Ces auteurs posent un regard lucide sur la complexité des réalités maghrébines dans leurs relations mouvementées avec le monde extérieur y compris avec la France et la langue française. Cette troisième génération d’écrivains maghrébins se penche, entre autres, sur la place de l’individu dans la société, là où les personnages réclament une autonomie ; aspirent à une réelle l’émergence de l’individu dans la société civile.
Aussi, au sein de la littérature Marocaine, la migration juive séfarade a eu un certain apport. Edmond Amrane El Maleh en fut parmi les précurseurs, il était non seulement auteur mais militant nationaliste, et dont les œuvres tels que (Parcours immobile) reflétaient ce désir de plus en plus affirmé d'approfondir l’enracinement dans la culture marocaine. Cet apport à l’histoire et la mémoire des Juifs séfarades a joué un rôle important dans l’oeuvre de certains écrivains aussi tel que Pierre Lasry, entre autres, Georges Amsellem, Solly Lévy, Serge Ouaknine, des œuvres qui ont interpellé la mémoire et le passé.
 

La littérature Marocaine migrante au Québec

 

Au Québec, avec l’arrivée des immigrants, une composante ethnoculturelle littéraire nouvelle s’est imposée, l’époque du relais de l’interculturel dans les années 80, a permis aux auteurs d’interagir dans un esprit d’échange et de médiation.

Daniel Chartier, professeur à (UQAM) et spécialiste d'histoire littéraire et culturelle, et dans une liste qu’il dresse de quelques écrivains d’origine marocaine dans le (Dictionnaire des écrivains émigrés au Québec), rédigé en 2003, mentionne par exemple l’apport de tous ces auteurs dans un enrichissement continu du corpus québécois et souligne, entre autre auteurs, l’apport de Driss Chraïbi qui fut invité à venir enseigner la littérature maghrébine d’expression française à l’Université de Laval. Cette invitation marque une étape importante aussi bien dans la perception que dans la diffusion de la littérature francophone d’origine marocaine au Québec. Elle aura également des conséquences durables dans l’oeuvre de Driss Chraïbi, d’autant plus que son passage au Québec l’inspira pour son roman (Mort au Canada)

On mentionnera incontestablement l’apport enrichissant de plusieurs auteurs contemporains au Québec tels que, entre autres, Rachida M'faddel, auteur de ( Canada aller simple), Myriam El Yamani présidente de la « Maison Internationale du conte » à Montréal, et récipiendaire du prix Eloize 2003 pour ( La ligne à butin volante ), et Majid Blal, auteur et médiateur Culturel qui fut élu finaliste du grand Prix littéraire pour le bicentenaire de Sherbrooke en 2002 pour le roman ( Une femme pour pays ) et finaliste du Prix Alfred Desrochers en 2003 pour le même roman. A mentionner aussi l’apport en mouvance de poètes juifs sépharades tels que Georges Amsellem, Sylvia Assouline, ou encore Gilberte Cohen Scali auteur du livre ( l’art du conte).
En somme, signalons que cette expérience de migration semble munir les auteurs et créateurs d’une lucidité particulière et provoque cette posture de médiation entre les cultures. Aussi, le contexte culturel marocain est présent et plus prononcé chez les uns que chez les autres, en plus que la majorité de ces auteurs marocains apportent une certaine vision à la « marocanité », arborée dans une perspective d’ensemble.

Auteur : 
RACMA
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Culture
Le: 09/05/2017
41 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
78 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
109 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
119 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
140 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
198 Visites
Actualité
Le: 31/12/2016
361 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
507 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
536 Visites
Maroc
Le: 05/09/2016
535 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
678 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
674 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
722 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
732 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
758 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
622 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
769 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
943 Visites
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,407 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
5,904 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,538 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,398 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,331 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,126 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,635 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,505 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,502 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,447 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,289 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,242 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,091 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,052 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
3,998 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,935 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
3,842 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
3,711 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,690 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,571 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
3,543 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,508 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,471 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,445 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,334 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,266 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,264 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,253 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,153 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,141 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,050 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,027 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,004 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
2,998 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
2,995 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
2,963 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
2,936 Visites
Québec
Le: 17/12/2012
2,919 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
2,847 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.