Québec
Le 14/09/2015
Québec : un système d’éducation original, accessible mais encore perfectible
Québec
L’éducation suscite un grand intérêt car elle touche un volet fondamental : l’avenir des enfants. Et, à ce titre, elle revêt deux formes : une forme familiale gérée par les parents à la maison et une autre scolaire assurée par le gouvernement.

C’est la seconde forme qui fait l’objet du présent texte.
Le système d’éducation au Québec est subdivisé en deux secteurs : le public, entièrement financé par l’État et le privé, subventionné partiellement par l’État.
De plus, ce système fait l’objet d’un ensemble de reproches dont les principaux sont :

 
I—Les principaux reproches faits au système

 

 
Le coût des études :
 

Même si le Québec est considéré comme un des endroits en Occident où les études postsecondaires sont les moins chères, les frais de scolarité continuent de diviser la population, comme l’a montré le « Printemps d’Érable » de l’été 2012.
 
L’insuffisance d’encadrement du corps professoral :
 

En effet, la plupart des enquêtes et sondages menés au Québec mettent en évidence le fort souhait des Québécois à disposer de plus d’encadrement professoral et moins de syndicats, à qui on reproche de protéger les mauvais enseignants et de diminuer la latitude des directeurs d’école.
Par ailleurs, la formation des enseignants est souvent critiquée et les enseignants, appuyés par les syndicats, s’opposent à toute évaluation systématique. Car ils craignent qu’on se base, comme aux États-Unis, sur les résultats et les niveaux atteints par leurs élèves pour apprécier leurs rendements.
Pourtant, malgré tout cela, depuis le milieu des années 1990, le Québec a apporté de profonds changements à son système d’éducation, en multipliant les réformes comme :
--La fusion des commissions scolaires;
--La participation accrue des parents dans la gestion;
--La planification stratégique dans la gestion scolaire;
Cependant, les effets réels de ces changements sur la réussite scolaire et l’insertion des jeunes n’ont pas été vraiment évalués.
Les dépenses du Québec, en matière d’éducation, ont atteint, en 2011-2012, 15.5 milliards de dollars, soit 4.3 milliards de plus qu’en 2002-2003. Cette augmentation importante correspond, en partie, à la hausse du coût du système, mais surtout, au financement des nombreuses mesures de développement comme :
--La lutte contre le décrochage;
--La réduction de la taille des classes;
--L’augmentation du temps d’enseignement au primaire;
--Le soutien aux élèves à risques ou en difficulté d’apprentissage;
--L’éducation des adultes.

 
II—De gros efforts d’investissement mais une insuffisance de résultats

 

Selon l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique), le Québec est l’un des états membres qui consacrent le plus d’efforts d’investissements en formation.
Mais, en l’absence de critères d’évaluation, il est difficile d’apprécier l’impact de ces investissements. Cependant, l’OCDE a classé le Québec parmi les pays dont l’effort financier consacré à l’éducation est le plus important. Ce même organisme international, dans sa publication « Regards sur l’éducation » en 2010, a indiqué que le taux d’obtention d’un diplôme du secondaire au Québec, avec 86%, était plus élevé que la moyenne des pays de l’OCDE (données de 2008).

 
Le décrochage scolaire»

 

Le décrochage scolaire est une préoccupation majeure pour la société québécoise, même si la proportion des jeunes qui n’ont pas obtenu de diplômes du secondaire est relativement en baisse depuis plusieurs années.
C’est ainsi que le taux de décrochage est passé de 41.6% en 1979 à 17.1%(avec 21.6% pour les garçons et 12.4% pour les filles) en 2009.
La tendance globale est donc à la baisse puisque déjà ce taux était de 26.2% en 1989 avant de passer à 19.1% en 1999.
 
Précisions sur le taux de décrochage :
 

--Le taux de décrochage représente la proportion d’élèves qui abandonnent le secondaire sans avoir obtenu un diplôme ou un utre type de qualification;
--Les élèves considérés comme non diplômés n’ont pas obtenu soit un diplôme d’études secondaires, un diplôme d’études professionnelles, une attestation de formation professionnelle ou un certificat de formation en entreprise et récupération, ou être inscrits à un programme d’insertion sociale et professionnelle des jeunes.
 
Les écoles au Québec
 

Le système scolaire au Québec comporte :
--2795 écoles publiques, dont 30 écoles relèvent directement du gouvernement provincial ou fédéral (principalement sur les réserves indiennes);
--353 écoles privées.

 
Le système scolaire du Québec

 

Le réseau de l'éducation est formé d'établissements publics et privés, francophones et anglophones. L'éducation est le deuxième poste budgétaire en importance, après la santé. Le système d'éducation comporte quatre ordres d'enseignement : le primaire (y compris l'éducation préscolaire), le secondaire, le collégial et l'enseignement universitaire.
L'université est payante mais les droits de scolarité exigibles sont relativement faibles, dans le contexte nord-américain.
Le système scolaire québécois se compose :
--d’un réseau éducatif public couvrant l’éducation préscolaire jusqu’à l’enseignement universitaire
--d’établissements d’enseignement privés, reconnus par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, qui offrent les programmes d’études officiels.

---L’enseignement primaire couvre six années d’études, à l’exclusion de l’éducation préscolaire, et le secondaire va de la première à la cinquième année. Les études primaires et secondaires totalisent donc onze années d’études.
À partir de la troisième ou de la quatrième année du secondaire, l’élève peut choisir de se diriger vers la formation professionnelle, pour l’apprentissage d’un métier. Cette formation est sanctionnée par un diplôme d’études professionnelles (DEP).
La réussite du programme secondaire général est sanctionnée par le diplôme d’études secondaires (DES). Le DES donne accès au premier niveau de l’enseignement supérieur, donné au Québec par un type d’établissement unique au monde, le collège d’enseignement général et professionnel ou cégep.
--
--Enseignement collégial
Le réseau collégial offre des programmes préuniversitaires et techniques. Les programmes préuniversitaires, d’une durée de deux ans, préparent à l’université. Les programmes techniques, d’une durée de trois ans, mènent à des emplois de techniciens ou de technologues, mais peuvent aussi être suivis d’études universitaires. Ces deux types de programmes conduisent à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC).
Il existe aussi des programmes courts, de type technique, menant à uneattestation d’études collégiales (AEC). Ces programmes sont normalement destinés aux étudiants adultes (18 ans et plus). Enfin, certains cégeps offrent aussi le baccalauréat international.
--

--Enseignement universitaire
L’enseignement universitaire se divise en trois cycles d’études :
Le premier cycle conduit à l'obtention d'un baccalauréat universitaire après trois ou quatre années d’études à temps plein, selon le domaine d’études. Le baccalauréat universitaire permet à l'étudiant d'accéder au marché du travail ou de poursuivre des études de deuxième cycle.
Des programmes d'un an, sanctionnés par un certificat, sont également offerts au premier cycle. Le cumul de trois certificats peut mener à l'obtention d'un baccalauréat, si plusieurs conditions sont respectées.
Le deuxième cycle conduit à l’obtention d’une maîtrise après deux années d’études à temps plein et la rédaction d’un mémoire ou l’accomplissement d’un stage, selon que la maîtrise est orientée vers la recherche ou la pratique.
Des programmes d’un an, sanctionnés par un diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) ou un certificat de deuxième cycle sont aussi offerts au deuxième cycle.
Le troisième cycle prépare notamment à une carrière de chercheur. Les étudiants peuvent acquérir un doctorat après environ trois années d’études à temps plein, y compris la rédaction d’une thèse.

 
Bibliographie et références :

 

1) Mélissa Guillemette, « Maître à repenser », Magazine Jobboom, Août 2012;
2) Anylène Carpentier, « L’éducation en quelques statistiques », dans « l’État du Québec 2012 », 2012;
3) Site web du ministère de l’éducation : www.mels.gouv.qc.ca.

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Actualité
Le: 19/12/2018
133 Visites
Culture
Le: 15/10/2018
299 Visites
Maroc
Le: 02/08/2018
549 Visites
Maroc
Le: 29/05/2018
565 Visites
Culture
Le: 23/04/2018
630 Visites
Québec
Le: 26/03/2018
756 Visites
Maroc
Le: 10/03/2018
761 Visites
Québec
Le: 03/01/2018
1 Visite
Québec
Le: 23/12/2017
22,853 Visites
Maroc
Le: 14/11/2017
921 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
1 Visite
Québec
Le: 19/07/2017
1 Visite
Culture
Le: 09/05/2017
47,538 Visites
Culture
Le: 07/05/2017
2,977 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
1 Visite
Culture
Le: 26/03/2017
1 Visite
Maroc
Le: 08/01/2017
4,330 Visites
Maroc
Le: 21/11/2016
2,602 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
47,538 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
22,853 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
9,898 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
9,411 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
9,112 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
9,008 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
8,919 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,269 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
7,702 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
7,378 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
7,102 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
6,775 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
6,743 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
6,699 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
6,459 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
6,330 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
5,980 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
5,660 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
5,404 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
5,277 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
5,234 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
5,165 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
5,073 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
4,924 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
4,876 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,824 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,574 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,409 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
4,357 Visites
Maroc
Le: 08/01/2017
4,330 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
4,117 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
3,840 Visites
Sport
Le: 26/02/2012
3,831 Visites
Sport
Le: 07/05/2014
3,645 Visites
Maroc
Le: 10/03/2013
3,562 Visites
Culture
Le: 09/07/2014
3,546 Visites
Québec
Le: 28/10/2014
3,475 Visites
Québec
Le: 28/02/2014
3,475 Visites
Culture
Le: 23/09/2014
3,411 Visites
Newsletter
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

C'est une vue de l'esprit
12% (84 votes)
Oui
18% (128 votes)
Non
70% (485 votes)
Votes totaux : 697

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.