Maroc
Le 01/06/2016
Les nouvelles du Maroc (mai 2016)
Maroc
L’actualité du Maroc a été, sans contestes, marquée par le funeste documentaire de France 3 visant à ternir l’image du souverain du Maroc. Mais les marocains, solidaires, ont réagi vigoureusement à cette attaque.

Parmi les événements qui ont fait l’actualité du Maroc, au mois de mai 2016, j’ai retenu pour vous :

 

 
1--Un quart de la population marocaine souffre de dépression

 

L’Association nationale des administrateurs du secteur de la santé (ANASS) a organisé, récemment à Marrakech, une journée scientifique sous le thème "Santé mentale, regard de l’administrateur de santé dans la lutte contre la stigmatisation et l’exclusion".
S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre, le président de l’ANASS, Moulay El Hachemi El Miri, a souligné l’importance de la thématique, mettant en avant les initiatives louables du ministère de la Santé dans ce cadre, en dépit des conditions de travail et des structures défavorables.
Il a, à cet effet, appelé à consacrer le contenu des conventions et accords internationaux ratifiés par le Maroc, ainsi que les dispositions de la Constitution de 2011 selon une approche participative qui garantit une interaction avec les différentes parties prenantes.
M. El Miri a, de même, plaidé pour le renforcement des mécanismes de communication et d’information avec les organismes et les associations chargés de la santé mentale et l’institutionnalisation des mécanismes de coordination avec les conseils régionaux et les communes locales afin de réhabiliter l'offre hospitalière à travers la création de centres intégrés de soins médicaux et sociaux.
Le président de l’ANASS a également appelé à allouer les ressources humaines et financières nécessaires pour améliorer la situation et les conditions de travail des cadres de santé mentale, recommandant la prise en compte des spécificités et particularités des maladies mentales dans la réalisation des hôpitaux et des unités de santé psychiatriques. De son côté, le chef de la division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, Hicham Berry, a fait savoir dans un exposé présenté à cet effet que 48% de la population marocaine âgée de 15 ans et plus présente ou peut présenter un trouble allant de l’insomnie à une maladie psychiatrique et mentale grave.
Il a aussi souligné qu’un quart de la population souffre d’une dépression et 1 % de schizophrénie, ajoutant que 3% et 2,8% de la population consomment respectivement les boissons alcooliques et les drogues. Quant au conseiller auprès du président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Abdelhak Moussaddak, il a précisé que la participation du Conseil à cette réunion s’inscrit en harmonie avec ses missions visant à préserver les droits de l’ensemble des citoyens, y compris le droit à la santé, ajoutant que le CNDH s’engage à mener des visites sur le terrain pour l’ensemble des centres et hôpitaux psychiatriques publics et privés en vue de s’informer sur la situation des pensionnaires et des malades mentaux.
Organisée en collaboration avec la direction régionale de la santé de Marrakecch-Safi, cette rencontre vise à jeter la lumière sur les différents efforts déployés par les cadres de santé dans le cadre de "l’initiative Karama" en faveur des anciens pensionnaires du centre psychiatrique "Bouya Omar", une opération qui a été couronnée par une parfaite harmonie et adhésion de l’ensemble du corps de santé au niveau de la région.
Les participants ont débattu lors de cette rencontre de plusieurs thématiques à savoir "Le Plan de prise en charge de la santé mentale", "La dimension droit de l’Homme dans la prise en charge de la santé mentale" et "Les fonctions administratives, économiques et juridiques leviers pour la réalisation des objectifs du PNSM", avant de rendre une visite de courtoisie et de solidarité à l’hôpital Assaada de Marrakech.
-------Source :Libé, Lundi 23 Mai 2016

 

 
2--Ouverture à Kelâat M'gouna du 54ème Festival des roses

 

La 54ème édition du Festival des roses s'est tenue, jeudi à Kelâat M'gouna, sous le thème "Le festival des roses, valorisation des produits de terroir et levier de développement durable".
A cette occasion, les intervenants ont mis l'accent sur les nouveautés de cette édition, saluant la contribution et l'adhésion de nombreux acteurs pour promouvoir de façon plus efficace l'activité économique et touristique dans la région et offrir aux agriculteurs l'opportunité de commercialiser leurs produits de terroir.
La cérémonie d'ouverture a été marquée par la remise de prix aux vainqueurs de compétitions de récitation du Coran ainsi que plusieurs producteurs de coopératives œuvrant dans la chaîne de production de rose à parfum.
Organisée à l'initiative du groupement des communes "Al warda" et la Fédération interprofessionnelle de la rose à parfum, cette édition vient couronner l’effort collectif visant à développer la chaîne de production, de valorisation et de commercialisation de la rose à parfum à travers la mobilisation rationnelle des ressources humaines ainsi que la motivation continue des principaux acteurs en vue de l'élaboration d’une conception globale et cohérente à même de promouvoir ce produit de terroir, sur lequel misent les acteurs locaux pour la réalisation du développement durable dans la province de Tinghir. Initiée en collaboration avec la province de Tinghir et le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime et en partenariat avec plusieurs institutions notamment l'assemblée provinciale de Tinghir et le conseil de la région Drâa-Tafilalet, cette édition offre l’opportunité à plus de 300 exposants, issus de toutes les régions du Royaume, de présenter et commercialiser leurs produits dans les différents stands du Salon de la rose.

-----Source : Samedi 14 Mai 2016(libe.ma)

 

 
3--Des artistes de renom au Festival musical Alegria de Chefchaouen

 

Le public chaouni sera au rendez-vous avec des artistes de renom, dans le cadre des activités de la 10ème édition du Festival musical Alegria, prévue du 15 au 16 juillet prochain. Initiée par la Fondation de Chefchaouen art et Culture sous le signe "Chefchaouen, une terre de créativité et d'art", cette édition connaitra la participation de grands noms marocains, arabes et étrangers de la musique, à l'instar d’Estrella Morento, Dry Martina, Nabyla Maan, Carmen Paris, Ramy Ayach, Maria Jose Santiago, Samira Kadiri, Chambao et Hamid Ajbar.
Outre une programmation musicale, des activités culturelles et artistiques, dont des soirées poétiques, sont aussi prévues lors de cette manifestation en vue d'offrir aux festivaliers un moment de partage culturel et de communion artistique, indiquent les organisateurs.
Organisé en partenariat avec l'Agence de développement du Nord, la préfecture et la municipalité de Chefchaouen, en coordination avec des associations culturelles locales, ce rendez-vous international ambitionne de promouvoir les spécificités culturelles de la ville bleue et son positionnement en matière d’offre culturelle et touristique, ainsi que de créer des interactions entre le rayonnement culturel de la ville, son attractivité touristique et son développement humain et économique. Evènement ouvert à la culture du monde latino-ibéro-hispanique, le Festival Alegria porte aussi le message de l’ambition et de l’ancrage régional de Chefchaouen en tant que ville de diversité, de valeurs de bon voisinage et d'interaction culturelle.

---------Source : Mercredi 1 Juin 2016(libe.ma)

 

 
4--Des spécialistes en conclave à Skhirat pour examiner les moyens de développement du football au Maroc

 
Les travaux des Journées nationales de football, placées sous le thème "Ensemble construisons le football de demain", se sont ouverts, lundi au centre international de conférences Mohammed VI à Skhirat, avec la participation d’experts et d’acteurs sportifs nationaux et internationaux. Ainsi, deux jours durant, des responsables de la Fédération Royale marocaine de football (FRMF), de la ligue nationale de football, des ligues régionales, de la direction technique nationale et des clubs, des acteurs associatifs, d’anciens joueurs, des techniciens, arbitres, journalistes, juristes, économistes et fiscalistes, ainsi que des cadres et universitaires de différentes sphères engageront le débat sur les différents moyens de développement du football national, sous tous les angles.
Cette question sera traitée du point de vue technique, mais également de la formation, du marketing, de la communication, des assurances, de la médecine sportive, de la sûreté, du management, de la gouvernance, de la politique publique du sport et de l’histoire. Lors de la cérémonie d’ouverture de ces Journées, marquées par la présence de nombreuses personnalités, le président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, a indiqué que ces journées constituent une opportunité pour engager une réflexion profonde et un débat sérieux devant aboutir, dans un cadre participatif englobant l’ensemble des intervenants, à une stratégie ayant pour objectif de développer le football national et en faire un levier de progrès socio-économique et un facteur de rayonnement régional et international. Il a également affirmé que plusieurs défis stratégiques sont à relever, notamment en ce qui concerne l’instauration de la bonne gouvernance au niveau de l’ensemble de la structure footballistique nationale et la mise à niveau financière et humaine des clubs, à travers la création de sociétés sportives, l’adoption de mécanismes modernes de gestion financière et de marketing, le renforcement du contrôle et de l’audit, le développement des outils contractuels avec les ligues et la modernisation du régime juridique lié à la pratique sportive. Cette cérémonie a vu, en outre, la signature de quatre conventions entre la FRMF, d’une part, et d’autres institutions et acteurs, d’autre part. Il s’agit de conventions avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail et le Centre de droit et d’économie de sport et avec la Fédération de Sao Tomé-et-Principe de football.
Ces conventions ont pour objectif, notamment, de sauvegarder le patrimoine historique national et faire connaître l’histoire du Mouvement national, de la résistance et l’Armée de libération, de concilier et développer une synergie entre le sport et la formation et améliorer les conditions de la pratique du football afin de développer les qualités techniques et physiques des jeunes footballeurs et d’établir des relations de confiance et de coopération et favoriser le développement harmonieux du football au bénéfice de la jeunesse. De même, un vibrant hommage a été rendu, à cette occasion, à l’équipe nationale de futsal, qui a remporté la dernière édition de la Coupe d’Afrique des nations, disputée en Afrique du Sud et qui représentera le Royaume à la prochaine Coupe du monde en Colombie. Le programme de ces Journées nationales du football comprend plusieurs ateliers ayant trait à "La nécessaire professionnalisation des clubs", "Les ligues régionales et amateurs au cœur de la stratégie du développement du football national", "La formation, un enjeu majeur pour le futur de notre football", "Comment faire en sorte que nos stades deviennent des lieux de vie pour le public et des sources de profit pour les clubs ?", "Quelles opportunités présente l’organisation de grands événements pour le Maroc ?", "Quel arbitrage voulons-nous pour notre football ?", "La contribution des médias dans le développement du football", "Comment développer le football diversifié ?" et "La sauvegarde de notre patrimoine : une affaire de tous".

----------Source : Mercredi 1 Juin 2016(libe.ma)

 

 
5--Une marocaine nommée rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l’extrémisme en Hollande

 
L’ancienne députée néerlandaise d’origine marocaine, Naima Azough vient d’être nommée nouvelle rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l’extrémisme aux Pays-Bas, annonce-t-on lundi 30 mai 2016 à Amsterdam.
Naima Azough sera invitée à présenter d’ici la fin de l’année un rapport sur les points forts et les dysfonctionnements dans l’approche suivie en matière de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme aux Pays-Bas, indique l’agence de presse néerlandaise (ANP).
Mme Azough, membre du parti des Verts (Groenlinks), a été nommée à ce poste à la demande de la ministre de la culture, de l’éducation et des sciences et du secrétaire d’Etat à la santé publique et du sport.
La nouvelle rapporteuse spéciale aura pour mission principale d’examiner l’approche suivie par les travailleurs sociaux, la police, les professionnels de l’enseignement et les familles pour éviter que les jeunes ne basculent dans l’isolement et la radicalisation. Elle tentera d’identifier les politiques les plus efficaces et en informera le gouvernement.
Les actions réussies des différents intervenants seront valorisées et développées de même que les conclusions de ce rapport seront partagées avec les autres pays européens.
Naima Azough, née en 1972 à Asdif au Maroc, était membre de la chambre des représentants néerlandaise de 2002 à 2010. Elle a étudié l’anglais et l’Allemand à l’Université d’Anvers avant de rejoindre l’Université d’Amsterdam pour se spécialiser dans les relations internationales.
----------Source : ALM,:mai 31, 2016

 

 
6--Travail des enfants : Nouvel appel lancé à la majorité

 

Le collectif pour l’éradication de l’exploitation des mineures adresse une lettre aux partis de la majorité
«Nous avons accueilli avec grand optimisme le report du vote en plénière par la Chambre des représentants du projet de loi 19.12 sur les conditions d’emploi et de travail des employé(e)s domestiques».
Les propos émanent des représentants du collectif associatif «Pour l’éradication de l’exploitation des mineures dans le travail domestique». La pression exercée par la société civile pour stopper l’adoption de la loi fixant l’âge du travail comme domestique à 16 ans a porté ses fruits. Mais la mobilisation ne faiblit pas pour autant.
Dans ce sens, le collectif rejette l’idée d’une période transitoire de cinq ans, avant l’application de l’âge de 18 ans. «Une période de transition ne permet pas de résoudre le problème des mineures aujourd’hui exploitées dans le travail domestique et qui se chiffrent par dizaines de milliers. La cohérence et la logique de votre acte législatif imposent d’interdire de faire travailler des «petites bonnes» dès promulgation de la loi, avec toutes les dispositions y afférentes. Il s’agit de couper court à cette exploitation d’un autre âge et de sévir de la manière la plus sévère contre les contrevenant(e)s», explique la même source.
Les militants associatifs proposent d’autres mesures, notamment introduire dans la loi «les dispositions légales adéquates et les mécanismes pour l’appliquer, s’agissant de domiciles privés ne pouvant être pénétrés sans dispositions légales particulières. La proposition du «flagrant délit» que nous avons faite depuis 2009 nous paraît la plus efficace et la plus facile à mettre en œuvre, plutôt que la procédure classique et inadaptée de l’inspection du travail proposée dans le projet de loi actuel, sur le modèle du code du travail».
Il s’agit également pour le même collectif de «prévoir dans la loi les dispositions légales adéquates et les mécanismes pour sauver et accompagner les filles actuellement en situation d’exploitation dans les maisons et ceux et celles qui seront identifiés après la promulgation de la loi, comprenant leur extraction de l’exploitation, leur réhabilitation sanitaire et psychologique, leur réinsertion en famille et à l’école et leur accompagnement social et pédagogique après réinsertion».
A noter que le ministère de l’emploi et des affaires sociales a dû reporter l’adoption du projet de loi 19-12 en raison de la polémique sur l’âge de travail des domestiques fixé par le texte à 16 ans. Cette disposition a provoqué une levée de boucliers contre le projet au Parlement.
------Source : Mohamed Badrane,:mai 30, 2016

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 30/05/2017
93 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
98 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
157 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
183 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
176 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
219 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
289 Visites
Actualité
Le: 31/12/2016
469 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
632 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
654 Visites
Maroc
Le: 05/09/2016
637 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
796 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
770 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
808 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
860 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
886 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
703 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
845 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
1 Visite
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,519 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
6,061 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,685 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,579 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,514 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,271 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,742 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,656 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,623 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,568 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,466 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,369 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,196 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,186 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,113 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,097 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
3,948 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
3,820 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,792 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
3,735 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,688 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,654 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,581 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,558 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,462 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,360 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,353 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,326 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,259 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,244 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
3,228 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,179 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,117 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,115 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,095 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,076 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,017 Visites
Québec
Le: 17/12/2012
3,008 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
2,950 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.