Maroc
Le 10/07/2016
Les nouvelles du Maroc (juin 2016)
Maroc
L’actualité au Maroc, en ce début du mois de juillet a été encore une fois très riche et il a été difficile de sélectionner quelques thèmes pouvant susciter l’intérêt des lecteurs.

Mais c’est avec un plaisir toujours renouvelé que nous vous proposons les huit thèmes suivants et bonne lecture:
1--Iftar à Dar Al-Maghrib (Montréal) pour célébrer le vivre-ensemble
2--Les compétences marocaines du Canada incitent à l’engagement politique
3--Nihal Chehbar : Elle a obtenu la meilleure moyenne au Bac!
4-- La capitale spirituelle, Fès, aura enfin son Grand théâtre
5--On refuse toujours les Prénoms amazighs
6--Abderrahim Souiri: La musique comme souffle de vie
7--Hadj 2016 : les pèlerins seront munis de bracelets électroniques
8--Badr Hari : Ronaldo est tombé sous le charme du Maroc

 

 
1--Iftar à Dar Al-Maghrib (Montréal) pour célébrer le vivre-ensemble

 
Dans une ambiance conviviale, le Centre culturel marocain de Montréal et l'Institut musulman de Montréal ont organisé, à "Dar Al-Maghrib", une réception-Iftar à laquelle ont été conviés des membres de la communauté marocaine au Canada et plusieurs personnalités canadiennes de différents horizons, origines et confessions, venus partager, dans la communion et la joie, le repas de la rupture du jeûne.
Placée sous le signe "Ensemble pour la promotion de la diversité et le dialogue interculturel et interreligieux", cette première édition de l'Iftar ramadanesque de Dar Al-Maghrib se veut une initiative visant à raffermir le dialogue et promouvoir le rapprochement entre les différentes communautés religieuses et ethnoculturelles qui composent la société canadienne cosmopolite.
Cette réception s'est déroulée en présence notamment de l’ ex- ambassadrice du Maroc à Ottawa, Mme Nouzha Chekrouni et de la Consule générale du Royaume à Montréal, Mme Habiba Zemmouri.
Agrémentée par une brillante prestation de la troupe marocaine "Afnane" de musique andalouse, cette rencontre a constitué également un cadre de retrouvailles pour les membres de la diaspora marocaine au Canada qui demeurent, malgré la nostalgie de la Mère Patrie, foncièrement attachés à leur identité culturelle et religieuse dans leur pays d'accueil.
-
----------------Source : www.libe.ma, Mercredi 6 Juillet 2016

 

 
2--Les compétences marocaines du Canada incitent à l’engagement politique

 
Il n’y a pas actuellement de Canadiens d’origine marocaine élus dans les instances politiques canadiennes. Ceux qui s’engagent dans cette voie sont aussi en nombre limité. L’intérêt des nouvelles générations laisse entrevoir que la donne pourrait bien changer.
«Les Canadiens issus de l’immigration ont un taux de participation très faible, voire nul dans certaines communautés aux élections municipales, provinciales et fédérales dans le pays d’accueil», tel est le constat qui a été fait dernièrement lors d’une rencontre organisée par le Forum des compétences canado-marocaines. C’était sur le thème de l’engagement politique et la diversité.
Rita de Santis, ministre en charge de l’accès à l’information et de la réforme des institutions, tempère cependant ce constat sur le taux d’implication des immigrants dans la vie politique.
Elle rappelle que toutes origines confondues, au niveau provincial au Québec, on compte aujourd’hui 7 députés issus de l’immigration sur 125 députés au total au sein de l’Assemblée nationale. A l’échelle fédérale, les députés issus de l’immigration à Ottawa sont au nombre de 27 sur 338 que compte l’Assemblée nationale. Ces chiffres sont loin toutefois de refléter la diversité de la société canadienne.
--------------Source :ALM, Malika ALAMI, Date :juin 19, 2016

 

 
3--Nihal Chehbar : Elle a obtenu la meilleure moyenne au Bac!

 
Tous les étudiants rêvent d’avoir la plus haute moyenne au niveau du Maroc. Nihal Chehbar, du haut de ses 18 ans, a accompli ce rêve. Avec une moyenne de 19,32, la jeune fille se positionne en tête de liste devant Oumaima Kassab, meilleure moyenne au niveau des écoles publiques.
Malgré sa moyenne extraordinaire, la jeune Nihal reste une étudiante «normale» et ressent les mêmes angoisses que ses congénères.
Elle aussi souhaite avoir accès à l’école de ses rêves, mais ce n’est pas tout. «J’ai maintenant la responsabilité de garder ce niveau pour le reste de mon cursus scolaire», nous confie-t-elle quand nous lui parlons de ses plans d’avenir.
Comme toute jeune personne de son âge, Nihal Chehbar a des passions, parmi lesquelles on peut trouver le piano et la peinture qu’elle pratique en tant que passe-temps quand elle n’est pas en train d’étudier.
--------------source : Publié par ALM,: juillet 04, 2016

 

 
4-- La capitale spirituelle, Fès, aura enfin son Grand théâtre

 
Une enveloppe budgétaire de 100 millions de dirhams (MDHs) a été mobilisée pour la construction du Grand théâtre de Fès, une structure visant à donner une nouvelle dynamique à l’activité artistique et culturelle de la capitale spirituelle du Royaume.
Ce projet ambitieux qui a été adopté récemment lors de la session ordinaire du conseil de la région de Fès-Meknès, sera financé par les ministères de la culture (25 MDh), de l’intérieur (22 MDH) et de l’habitat et de la politique de la ville (22 MDH), le conseil de la région de Fès-Meknès (20 MDH), la commune de Fès (9 MDH) et le conseil de la préfecture de Fès (2 MDH).
Le futur théâtre de Fès vise en premier lieu à doter la cité Idrisside et la région dans son ensemble d’un pôle dédié à l’animation artistique et aux loisirs, à même d’accueillir les grandes manifestations culturelles nationales et internationales et de favoriser l’émergence des talents, notamment parmi les jeunes. Outre la réalisation de ce futur théâtre, le conseil de la région de Fès-Meknès a adopté d’autres projets pour un investissement de 366,5 MDH, notamment la construction d’un musée pour une enveloppe budgétaire de 80 millions de DH et d’un Institut des beaux-arts de Fès (60 MDH).
----------------Source : ALM, :juillet 01, 2016

 

 
5--On refuse toujours les Prénoms amazighs

 
Les associations amazighes ne décolèrent pas. Et pour cause, cinq ans après l’adoption de la Constitution 2011 qui reconnaît la langue amazighe comme langue nationale, les autorités continuent de refuser l’inscription des prénoms amazighs sur les registres de l’état civil.
43 cas de refus d’inscrire de tels prénoms amazighs ont eu lieu depuis l’adoption de la Constitution 2011, indique une lettre ouverte adressée récemment par le bureau exécutif de la Fédération nationale des associations amazighes (FNAA) au chef du gouvernement, aux ministres de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés, au délégué interministériel aux droits de l'Homme, au président du CNDH et aux présidents des groupes parlementaires.
… La FNAA a, dans ce cadre, appelé le gouvernement à abroger et à amender « toutes les lois et législations qui consacrent la ségrégation raciale au Maroc » et à « adopter des politiques publiques basées sur le respect des droits de l’Homme, ce qui est à même de mettre fin à la confusion qui règne au sein du gouvernement et du Parlement concernant l’opérationnalisation des dispositions de la Constitution relatives aux droits linguistiques et culturels amazighs ». Elle a également appelé à la dissolution de la Haute commission de l’état civil car, selon la FNAA, son existence même viole les conventions internationales des droits de l’Homme et des peuples.
Le Groupe socialiste a ainsi proposé un amendement de l’article 21 à travers le rajout d’une phrase stipulant que «l’officier de l’état civil ne peut refuser le prénom choisi par la personne faisant la déclaration de naissance en vue de l'inscription sur les registres de l'état civil tant que ce prénom n’est pas en contradiction avec le premier paragraphe de l’article». Le premier paragraphe de l’article 21 de la loi relative à l’état civil, et dont les parlementaires ont voté la révision en 2002, indique en effet que «le prénom choisi par la personne faisant la déclaration de naissance en vue de l'inscription sur les registres de l'état civil doit présenter un caractère marocain et ne doit être ni un nom de famille ni un nom composé de plus de deux prénoms, ni un nom de ville, de village ou de tribu, comme il ne doit pas être de nature à porter atteinte aux bonnes mœurs ou à l'ordre public».
Cette proposition de loi a été tout bonnement bloquée par certaines composantes de la majorité gouvernementale, nous a précisé Rachida Benmassoud, membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants.
Il convient de noter que le chef du gouvernement s’était engagé dans sa déclaration gouvernementale en janvier 2012 de respecter les libertés et les droits de l’Homme en mettant en pratique la circulaire n° 3220 en date du 9 avril 2010 définissant les prénoms marocains, y compris juifs, amazighs et hassanis, adressée par le ministre de l’Intérieur aux walis et gouverneurs pour les exhorter à « entreprendre les actions nécessaires pour informer et sensibiliser les présidents de communes –officiers d’état civil ès qualités- au contenu de cette circulaire ».

--------------Source : libe.ma, T. Mourad
Samedi 2 Juillet 2016

 

 
6--Abderrahim Souiri: La musique comme souffle de vie

 
Il n'est pas de doute que le regain d'intérêt pour la musique andalouse ou la musique «Al-Ala», notamment par les jeunes, est dû à l'abnégation et au dévouement de certains artistes qui ont fait de cette musique leur raison d'être.
Au Maroc, et concernant justement la musique «Al-Ala», dont l'avenir était sérieusement menacé, on ne peut que saluer le rôle joué par Abderrahim Souiri et, avec lui, Bajeddoub qui ont réussi, si l'on peut dire, à développer et préserver cette musique. C'est que ces deux artistes ont, non seulement réussi à assurer la transmission de cette musique, mais ont, en plus, diversifié les sources d'inspiration et actualiser et moderniser l'interprétation.
L'élargissement du champ de la recherche, conjugué aux atouts vocaux et à cette manière exceptionnelle d'interpréter ont redonné vie à la musique andalouse. Grâce à eux, un pan de notre patrimoine musical a ainsi pu être préservé au bonheur d'un public, tous âges confondus, qui en demande plus aujourd'hui.
Abderrahim Souiri a été imbu dès son enfance de la musique andalouse grâce à son père, lui aussi musicien et grand connaisseur qui organisait dans sa maison à Essaouira des soirées avec des amis aussi férus et épris de la musique andalouse. Très jeune, Abderrahim Souiri a été bercé par cette musique qu'il a adoptée depuis. En plus des poèmes, et des mélodies, il a apporté un nouveau type d'interprétation basée sur les capacités vocales et les improvisations.
-----------------Source : Abdeslam Khatib

 

 
7--Hadj 2016 : les pèlerins seront munis de bracelets électroniques

 
Cette année tous les pèlerins seront équipés de bracelets d’identification électroniques, a annoncé le ministre saoudien du Hadj et de l’Omra, Mohammad Saleh Bin Taher Benten. Objectif : améliorer la sécurité des pèlerins.
Le bracelet dont seront équipés les pèlerins contiendra notamment des informations personnelles et médicales, ce qui permettra aux autorités saoudiennes d’identifier et de soigner plus rapidement d’éventuelles victimes.
Résistant à l’eau et équipé d’un GPS, ce bracelet électronique fournira également des informations aux pèlerins, comme l’heure des prières ainsi qu’un service de questions-réponses en plusieurs langues pour les non arabophones.
----------------Source : Publié par ALM,:juin 30, 2016

 

 
8--Badr Hari : Ronaldo est tombé sous le charme du Maroc

 
Invité à venir s’exprimer lors d’une émission sur Radio Mars, le champion marocain Badr Hari est revenu sur le passage de Cristiano Ronaldo au Maroc.
https://www.youtube.com/watch?v=yR2Yp3IZa_A
-
------------Source : http://lavieeco.com/news/sport

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Culture
Le: 09/05/2017
41 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
78 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
109 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
119 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
140 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
198 Visites
Actualité
Le: 31/12/2016
361 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
507 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
537 Visites
Maroc
Le: 05/09/2016
536 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
678 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
674 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
722 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
732 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
760 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
623 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
769 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
943 Visites
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,407 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
5,904 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,538 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,398 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,331 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,126 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,635 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,505 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,503 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,448 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,289 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,243 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,091 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,053 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
3,998 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,936 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
3,842 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
3,713 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,690 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,572 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
3,543 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,509 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,471 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,445 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,334 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,266 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,264 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,253 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,153 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,142 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,050 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,028 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,005 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
2,998 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
2,995 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
2,964 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
2,936 Visites
Québec
Le: 17/12/2012
2,919 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
2,848 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.