Culture
Le 25/05/2017
Le voile islamique est-il symbole d’oppression ou de libération de la femme?
Culture
Le mépris à l’égard du voile affiché par Donald Trump et sa campagne lors de leur visite en Arabie Saoudite doit pousser les musulmans à communiquer sur le rôle du port du voile en Islam.

Et ce, non pas pour se justifier mais plutôt pour apporter des précisions nécessaires à une saine compréhension.
Le présent article se compose de quatre parties. Il est tiré du livre : « Les musulmans au Québec, entre stigmatisation et intégration ».
1—Quel statut de la femme en islam?
2—Quels sont les origines du port du voile?
3—Le voile est-il symbole de l’oppression ou de la libération?
4—Le voile islamique et son rapport avec le corps de la femme
 

1—Quel statut de la femme en islam?

 
Le coran précise dans plusieurs de ses versets, non seulement le statut de la femme dans la société, mais aussi le rôle du hijab et de son intérêt pour la femme. Le verset le plus explicite du coran sur le voile se trouve dans la sourate 33 (Al Ahzab, verset 59) :
 
« Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de ramener sur elles leurs grands voiles [lorsqu’elles se déplacent à l’extérieur]. Elles en seront plus aisément reconnues et éviteront d’être importunées. »
 
D’après ce verset, le voile a au moins deux finalités : affirmer l’identité islamique de la femme et la protéger des regards hostiles.
L’islam met énormément en valeur le rôle de la femme dans la société et, particulièrement celui de mère : « Une fois, quelqu’un demanda au Prophète:
“ Ô Messager de Dieu ! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ? » Il dit : « Ta mère. » « Et qui encore ? » Il dit : « Ta mère. » Il dit : « Et qui encore ? » Il dit : « Ta mère. » Il dit : « Et qui encore ? » Il dit : « Ton père. » (Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim) ».
Cependant, l’islam n’atténue pas le rôle de l’homme mais il le distingue nettement de celui de la femme, tout en insistant sur l’égalité entre les deux sexes:
 
« Les femmes ont, sur les hommes, des droits similaires aux droits [de ces derniers], et cela, conformément à la bienséance; et les hommes ont un degré [de responsabilité] supérieur au leur. » (Coran, sourate 2, La vache: verset 228)

 
En islam, l’autorité de l’homme découle de ses responsabilités socio-économiques, responsabilités qui reflètent les différences psychologiques et physiologiques entre les deux sexes.
 
« … le garçon n’est point comme la fille. » (Coran 3, Al-imran: verset36)
 

Le mariage est le moyen par lequel les deux sexes peuvent jouer leurs rôles; rôles qui sont différents, certes, mais qui se complètent mutuellement et contribuent au bien-être de tous.
 

2—Quels sont les origines du port du voile?

 
L’idée de base pouvant justifier le port du voile serait issue de la nature de la femme qui, par son physique, est séductrice et source de tentation pour l’homme.
Même si le voile n’a commencé à faire l’objet de polémiques que récemment, son origine est très ancienne. Il faut savoir comme le précise Paul Balta ( dans : Paul Balta, Michel Cuypers et Geneviève Gobillot, « Islam et Coran », Édition Le Cavalier Bleu, février 2011, pages 133 à 139) que selon « L’orientaliste Maxime Rodinson qu’il était déjà question du voile 2000 ans avant J.C.; un texte assyrien en fait un signe distinctif des femmes honorables, seules les prostituées, voire les pauvres, sortent les cheveux au vent. Saint Paul et de nombreux Pères de l’Église… recommandaient aux chrétiennes de le porter. Son usage a été très répandu autour de la Méditerranée et jusque dans les années 1960, dans les pays latins, les Balkans et la Grèce, les paysannes et les citadines pauvres portaient un fichu noir. »
Dans les pays musulmans, « … D’une façon générale, jusqu’au début du XXème siècle, les femmes portaient le grand voile appelé melaya au Proche-Orient, tchador en Iran, tchadri au Pakistan, haïk en Algérie, etc. Il laisse le visage découvert mais il arrive que la femme mette une petite voilette pour cacher le nez et la bouche. En Arabie Saoudite, le voile doit recouvrir complètement la figure et le corps ; dans les émirats du golfe Persique, les musulmanes étaient jusque dans les années 1960, affublées d’un masque en cuir extrêmement inconfortable. Néanmoins, dans les campagnes de certains pays, notamment en Iran, en Turquie, en Algérie (principalement en Kabylie) les femmes qui travaillent dans les champs ne sont pas voilées. Il en est de même des bédouines du Yémen qui montent à cheval, tirent à l’arc … Au début du XXIè siècle, la situation est très contrastée d’un État à l’autre, et d’une couche sociale à une autre. Ajoutons que les paradoxes ne manquent pas. Ainsi, en 1979, les médias occidentaux ont fait du tchador iranien (qui laisse voir le visage) le symbole de l’enfermement et de l’aliénation. Pourtant, il valait mieux, -- c’est toujours vrai – être femme en Iran qu’en Arabie saoudite … Le record de l’intolérance avait été atteint par les talibans, étudiants en théologie, au pouvoir en Afghanistan (1996-2001). Ils interdisaient aux femmes de sortir, d’aller à l’école et de travailler, ce qui est contraire au Coran. Les afghanes ont voté pour la première fois lors de l’élection du président Hamid Karzai, le 9 octobre 2004. »
 

3—Le voile est-il symbole de l’oppression ou de la libération?

 
C’est encore le témoignage d’une femme qui va nous fournir des éléments de réponse à cette question.
Pour Aisha Stacey((« Comment l’islam a réellement libéré les femmes. », Publié le 19 Déc. 2011 sur http://www.islamreligion.com/) : « L’image de l’islam transmise par les médias est souvent biaisée et injustifiée. Et celle que donnent malheureusement certains musulmans, au monde, ne reflète pas nécessairement la véritable nature de l’islam. L’islam, une religion révélée pour toute l’humanité jusqu’à la fin des temps, prend très au sérieux l’égalité entre l’homme et la femme. ( …)
Trop souvent, l’image de la femme voilée est utilisée pour représenter ce que la majeure partie du monde considère comme de l’oppression. Toute son existence est décrite en des termes qui traduisent sa prétendue ignorance et son supposé mécontentement. Des mots tels que « battue », « réprimée » et « opprimée » sont lancés tous azimuts, par les médias, dans une tentative désespérée de convaincre les lecteurs ou les auditeurs que les femmes, en islam, ne possèdent aucun droit.
… Il y a de cela 1400 ans, l’islam a élevé le statut de la femme de personne opprimée à celui de personne libre. À une époque où les femmes étaient considérées comme des possessions, l’islam a redonné à la femme une dignité certaine.
 
« Quiconque fait un mal sera rétribué en fonction de ce mal; et il ne trouvera, contre Dieu, ni allié ni protecteur. Et quiconque, homme ou femme, accomplit de bonnes œuvres tout en étant croyant, voilà ceux qui entreront au Paradis. Et ils ne seront point lésés, fût-ce d’une pellicule de noyau de datte. »
 

(Coran, sourate 4, An-nissa, Les femmes : verset 124).
La femme, en islam, a le droit de posséder ses propres biens et d’utiliser son argent comme bon lui semble, d’acheter et de vendre, de donner en cadeau et en charité. Elle a également droit aux héritages, tout comme elle a droit à l’éducation; l’acquisition du savoir est une obligation pour tous les musulmans, homme ou femme. L’épouse musulmane n’a absolument aucune obligation de soutenir financièrement les membres de sa famille, bien qu’elle puisse travailler si elle le désire.
L’islam interdit de forcer une femme à se marier contre son gré; celle-ci a le droit d’accepter ou de refuser une proposition de mariage. Elle a également le droit de demander le divorce si elle le juge nécessaire.
L’islam enseigne que la famille constitue le noyau de la société. La femme voilée que vous voyez dans la rue est libérée. »
 

4—Le voile islamique et son rapport avec le corps de la femme

 

Certaines femmes musulmanes ont déclaré que si elles ôtaient leur voile, elles se sentiraient comme nues. Cette réaction illustre le rapport étroit liant le voile islamique au corps de la femme qui le porte.
Felvine Sarr(écrivaine, « Le port du voile : un rapport à sa propre corporalité », oumma.com, 26 décembre 2013) a consacré un excellent article à ce rapport : « Le discours actuel sur le voile, tellement amplifié qu’il est devenu assourdissant, se résume ainsi : Celui-ci est un signe d’asservissement de la femme et son port relève d’une attitude prosélyte. Ce discours est typique, de l’attitude qui consiste à enfermer l’autre dans des représentations étriquées … Ces musulmanes qui disent que si elles ôtaient leur voile se sentiraient nues, évoquent d’abord un rapport à soi, un rapport à leur propre corps. Le corps, interface entre soi et le monde est un territoire souverain. Certains le dénudent, le mutilent, le haïssent, le profanent, le tatouent et personne ne trouve à y redire. C’est parce que c’est un territoire souverain, que le viol et que toute autre forme de violence d’origine externe qui lui est faite est interdite et réprimée. Décider quelle est la partie de son corps que l’on dérobe au regard d’autrui est un droit fondamental, s’investir de sa propre notion de pudeur, qu’elle soit inspirée d’une religion ou pas est aussi un droit minimal.
… Le voile est un signe ostentatoire, ostensible, provoquant et prosélyte …
Par quel artefact quelque chose qui au départ est destinée à cacher devient t-elle ostensible et prosélyte? (…) Le prosélytisme c’est tenter de convertir autrui à ses croyances. En quoi porter le voile est-il prosélyte ? Par contre imposer à autrui de se conformer à sa propre vision du monde en violant sa liberté de conscience, en le stigmatisant, en effectuant un chantage à l’éducation, est une attitude pire que le prosélytisme le plus agressif.

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Culture
Le: 15/10/2018
79 Visites
Maroc
Le: 02/08/2018
316 Visites
Maroc
Le: 29/05/2018
362 Visites
Culture
Le: 23/04/2018
456 Visites
Québec
Le: 26/03/2018
574 Visites
Maroc
Le: 10/03/2018
580 Visites
Québec
Le: 03/01/2018
798 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
22,547 Visites
Maroc
Le: 14/11/2017
748 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
1 Visite
Québec
Le: 19/07/2017
1 Visite
Culture
Le: 09/05/2017
47,066 Visites
Culture
Le: 07/05/2017
2,256 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
1 Visite
Culture
Le: 26/03/2017
1 Visite
Maroc
Le: 08/01/2017
3,299 Visites
Maroc
Le: 21/11/2016
2,293 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
2,412 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
2,479 Visites
Culture
Le: 09/03/2016
2,587 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
47,066 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
22,547 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
9,457 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
8,939 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,766 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
8,056 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,023 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
7,942 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
7,427 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
7,035 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
6,714 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
6,451 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
6,348 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
6,107 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
6,005 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
5,747 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
5,739 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
5,398 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
5,211 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
5,077 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
4,978 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,930 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
4,859 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
4,663 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,607 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
4,580 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,395 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,234 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
4,218 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
3,810 Visites
Sport
Le: 26/02/2012
3,664 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
3,503 Visites
Sport
Le: 07/05/2014
3,442 Visites
Maroc
Le: 10/03/2013
3,326 Visites
Culture
Le: 09/07/2014
3,325 Visites
Maroc
Le: 08/01/2017
3,299 Visites
Québec
Le: 28/02/2014
3,283 Visites
Québec
Le: 28/10/2014
3,264 Visites
Culture
Le: 23/09/2014
3,230 Visites
Newsletter
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

C'est une vue de l'esprit
12% (84 votes)
Oui
18% (128 votes)
Non
70% (485 votes)
Votes totaux : 697

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.