Culture
Le 27/04/2014
Le Guépard, le film-culte de Luchino Visconti
Culture
Le Guépard est considéré comme le film-culte de Luchino Visconti. Réalisé en 1963, il a reçu la Palme d'or au Festival de Cannes 1963.

Les événements du film se déroulent en Sicile en 1860-1862, période durant lesquelles les chemises rouges menées par Giuseppe Garibaldi voulaient faire de Rome, toujours dominée par les États de l'Église, la capitale de l'Italie.
 

Synopsis

 
En 1860, Garibaldi, avec ses chemises rouges, débarque en Sicile, à Marsala. Pour Don Fabrizio, le prince de Salina (Burt Lancaster), cette révolte populaire marque la fin de la supériorité de l’aristocratie terrienne. ; Il décide de quitter son palais, avec toute sa famille pour se réfugier dans le village de Donnafugata où il possède une grande demeure. Son neveu, Tancredi (Alain Delon), lui, choisit de rejoindre les Garibaldiens et de participer aux luttes pour la libération de la Sicile.
À Donnafugata, le prince Salina et sa famille sont accueillis par le maire, Don Calogero, un bourgeois d'origine modeste et fruste qui est arrivé à s’enrichi rapidement et qui vise à faire carrière en politique.
Tancrède tombe amoureux d'Angelica, la fille de don Calogero, qu'il finira par épouser.
Plus tard, le cavaliere Chevalley di Monterzuolo informe Don Fabrizio qu’il a été proposé pour devenir sénateur du nouveau Royaume d'Italie. Mais le prince refuse, se sentant trop fatigué pour assumer de nouvelles fonctions et, ce d’autant plus qu’il ne croit pas au renouveau de la Sicile.
 

Analyse du film

 

Le Guépard a été tourné en 1962 et il est sorti en 1963, c’est à dire près d’un siècle après les événements décrits dans le film.
Le Guépard est le film culte de Visconti ; celui à travers lequel il délivre son dernier message, comme le confirme le bal final du film qui clôt, non seulement une époque de l’histoire italienne, mais aussi la carrière du cinéaste.
Le Guépard est considéré comme le dernier volet de la trilogie méridionale que Visconti avait entamée en 1948 avec La Terre tremble puis Rocco et ses frères. Dans ce cycle, le cinéaste entame une réflexion pessimiste sur la lutte des classes en stigmatisant les écarts sociaux existant entre le Nord et le Sud de l’Italie.
Luchino Visconti décrit subtilement une aristocratie moins qui se réinvente en se modernisant pour ne pas disparaître.
Visconti s’accroche le plus fidèlement possible au roman de Lampedusa dont il s’est inspiré. C’est ainsi qu’il utilise pratiquement les mêmes dialogues que le roman. Mais, il s’en détache parfois pour respecter le volet romanesque indispensable au film. Là où Lampedusa met en exergue l’aspect intéressé et consensuel de l’alliance entre Tancrède et Angelica, Visconti insiste sur l’histoire d’amour sincère et passionnée.
Les principaux acteurs (Burt Lancaster, Claudia Cardinale et Alain Delon) sont tellement brillants et réalistes qu’ils illustrent, à eux seuls, tous les changements à venir dans la société italienne, bien que Visconti a l’air sceptique quant à la future unité italienne et il exprime le fond de sa pensée via son jeune héros Tancredi : « Si nous voulons que tout reste comme avant, il faut que tout change. ».
Visconti qui s’apparente au Prince de Salina par ses manières, sa sensibilité et sa façon de penser, regrette la disparition d’un monde dont certaines valeurs ancestrales seront toujours supérieures à celles du présent.
Don Fabrizio, en refusant le poste de sénateur qui lui est proposé, illustre la position de certains aristocrates influents qui sont à l’origine de la stagnation politique de l’Italie.
Visconti et ses scénaristes s’écartent du livre de référence, en choisissant de clôturer le film par le bal en y concentrant tous les changements idéologiques survenus dans la société italienne au début des années 1860.
La séquence du bal, longue de près de cinquante minutes, reste inoubliable et s’achève par la danse du Prince avec Angelica qui illustre, durant un court laps du temps, la nostalgie de la jeunesse provisoirement retrouvée.
Une des scènes marquantes du film est celle où le prince rétorque à Don Calogero, ébloui par les richesses du Palais : « rien ne surpasse la beauté de nos deux enfants. »
Une autre scène restera inoubliable ; celle du prince fixant longuement le tableau La mort du juste de Greuze. Pour lui, cette œuvre artistique symbolisait la mort d'une classe sociale, d'un monde de « lions et de guépards », remplacés par « des chacals et des hyènes ».
Juste après, le spectateur découvre, comme pour illustrer ce nouveau monde, un ensemble de personnages médiocres comme le vaniteux et fanfaron colonel Pallavicini ou le rusé don Calogero Sedara (Paolo Stoppa). Mais le plus significatif des personnages représentant cette nouvelle bourgeoisie opportuniste, reste le neveu adoré, Tancrède, qui après avoir combattu avec les garibaldiens n'hésite pas à retourner sa veste pour se ranger aux côtés des nouveaux vainqueurs.
 

Fiche technique

 
• Titre original : Il Gattopardo
• Titre français : Le Guépard
• Réalisateur : Luchino Visconti
• Scénario et dialogues : Suso Cecchi D'Amico, Pasquale Festa Campanile, Enrico Medioli, Massimo Franciosa (it) et Luchino Visconti, d'après le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa ;
• Musique : Nino Rota, ainsi que des arrangements des opéras de Giuseppe Verdi
• Société de production : Titanus (Rome), Pathé Cinéma (Paris)
• Société de distribution : Pathé Cinéma
• Langue : italien
• Genre : drame historique
• Durée : 205 minutes
• Sortie : mars 1963
 

Distribution

 

Burt Lancaster : le prince Fabrizio Corbera de Salina
Alain Delon: Tancrède Falconeri
Claudia Cardinale: Angelica Sedara
Paolo Stoppa : Don Calogero Sedara, maire de Donnafugata
Rina Morelli: la Princesse Maria Stella Salina, la prude épouse du prince
Romolo Valli : le Père Pirrone ;

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 29/05/2018
153 Visites
Culture
Le: 23/04/2018
245 Visites
Québec
Le: 26/03/2018
351 Visites
Maroc
Le: 10/03/2018
346 Visites
Québec
Le: 03/01/2018
512 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
19,923 Visites
Québec
Le: 17/11/2017
775 Visites
Maroc
Le: 14/11/2017
535 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
928 Visites
Actualité
Le: 27/07/2017
806 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
907 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
44,779 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
1 Visite
Culture
Le: 26/03/2017
1 Visite
Maroc
Le: 08/01/2017
2,696 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
2,076 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
2,093 Visites
Culture
Le: 09/03/2016
2,329 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
3,337 Visites
Actualité
Le: 02/01/2016
2,459 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
3,070 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
6,944 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
4,541 Visites
Culture
Le: 30/06/2015
2,669 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
44,779 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
19,923 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
8,984 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
8,690 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,038 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
7,679 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
7,094 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
6,944 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
6,872 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
6,635 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
6,219 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
6,089 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
5,833 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
5,573 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
5,425 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
5,352 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
5,053 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
4,944 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
4,812 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,668 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
4,661 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
4,541 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
4,505 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
4,405 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,375 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
4,190 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,164 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,008 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,976 Visites
Sport
Le: 26/02/2012
3,481 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
3,337 Visites
Sport
Le: 07/05/2014
3,172 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
3,070 Visites
Culture
Le: 09/07/2014
3,069 Visites
Maroc
Le: 10/03/2013
3,060 Visites
Culture
Le: 23/09/2014
3,016 Visites
Québec
Le: 28/02/2014
3,015 Visites
Maroc
Le: 02/10/2013
3,014 Visites
Québec
Le: 28/10/2014
3,007 Visites
Newsletter
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

C'est une vue de l'esprit
12% (84 votes)
Oui
18% (128 votes)
Non
70% (485 votes)
Votes totaux : 697

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.