Maroc
Le 09/09/2017
Casablanca, ma ville d’origine
Maroc
Quand vient l’automne et que « le ciel bas et lourd ...nous verse un jour noir, plus triste que la nuit – (dixit Baudelaire), la nostalgie m’envahit pour ma ville d’origine : Casablanca.

 

Les couleurs de Casablanca

 

La petite maison blanche (Casablanca en espagnol), où les marins venaient s’approvisionner en eau potable, a tellement grandit qu’elle a perdu ses couleurs. La pollution a pali le bleu de son ciel et embrumé la clarté de son soleil.
Etendant ses tentacules, en cercles concentriques, à partir de la mer, elle n’a pas fini de s’étaler.
Tandis que le tramway sillonne sans arrêts ses artères en happant et vomissant de nombreux passagers.
Et, lorsqu’on se dirige vers la corniche, on ne peut éviter la splendide mosquée Hassan II assise sur la mer et qui accueille des milliers de croyants, tôt le matin jusqu’à la prière d’Al Ichââ.
Toujours dans la même direction, on ne peut éviter l’entrée du grand port de Casablanca, symbole de la puissance économique de cette ville.
 

La corniche

 

Le petit tour de Casa commence par sa magnifique corniche, sans cesse aménagée par les mercantiles de service. Elle ressemble, en façade à la côte d’Azur, mais de l’intérieur, les tarifs de ses commerces rappellent plutôt Las Vegas d’où on sort, le cœur content mais les poches vides.
Tôt, le matin, les couche-tard croisent les jeunes et moins jeunes faisant leur footing quotidien tandis que les romantiques et les artistes admirent l’horizon en écoutant le bruit des vagues.
Mais si vous tendez un peu plus l’oreille, vous entendrez peut-être les cris des habitants de Sidi Abderrahmane, implorant le Marabout de guérir des proches de leur folie.
Arrivé à la corniche, on ne peut éviter le grand centre commercial « Moroco Mall » où il y a plus de touristes que de consommateurs vu les prix exorbitants affichés.

 

Les «bourrechois» d’Anfa

 

En quittant la côte pour vous diriger vers le centre ville, vous traversez la calme zone résidentielle «Anfa» .Là, des villas immenses, bien surveillées et, en contradiction totale avec le reste du paysage, vous rappellent que le Maroc est un pays roulant à deux vitesses. C’est le territoire des grands «bourrechois», le lieu sacré où ils se tiennent à l’écart de leurs victimes.
 

Le quartier Maarif

 

Arrivé au bouillonnant quartier Maarif, vous êtes agressé par les deux tours jumelles dont la grandiloquence n’a d’égale que la laideur. Jadis, lieu de loisirs avec ses beaux cinémas et ses nombreuses librairies, il est envahi, aujourd’hui par une multitude de cafés pestant l’odeur du «chichas».

 

Le quartier des Habous

 

Après avoir traversé le secteur des hôpitaux, le charmant «2 mars», vous découvrez l’antique quartier des «Habous» avec ses belles arcades, ses ruelles pavées et étroites, où les boutiques de produits artisanaux avoisinent d’ancestrales librairies. La présence discrète des gardes du palais Royal vous rappelle que ce fut un fief du Maghzen.
 

Le quartier Derb Sultan

 

Tout proche, vous êtes accueillis par le mythique Derb Sultan, un des quartiers les plus populaires du Maroc où la densité de la population est si grande qu’on voit rarement le sol.
C’est de là que sont sortis, non seulement le grand club de foot (le Raja) mais aussi d’illustres artistes comme Touria Jabrane, Mohamed Majd, Mohamed Miftah ou Haj Youness.
 

La capitale économique du Maroc

 

Pour retourner au centre-ville, vous passez par l’infernal rond-point «Chimicolor» où vous faites amples connaissances avec les dégâts de l’incivisme marocain qui s’exprime par un concert de Klaxons, au milieu d’un nuage de fumées émanant de véhicules mal entretenus.
Sorti de ce guêpier, vous traversez l’avenue des Forces Armées Royales où les sièges des banques, des agences de voyage et des assurances côtoyant les grands hôtels vous rappellent que Casablanca, c’est aussi, la capitale économique du Maroc.
Arrivé au bout du périple vous croyez avoir tout vu ! Pourtant, vous n’avez découvert qu’une partie de cette ville tentaculaire. Car, Casa, c’est aussi son port, l’un des plus grands d’Afrique, son aéroport moderne, ses nombreuses gares de trains, ses bidonvilles et ses quartiers périphériques, sortes de micro-villes.
 

Les quartiers périphériques

 

Ces quartiers, qui ont transformé Casa en métropole, sont les enfants de l’expansion. Chacun d’eux a son histoire et sa personnalité propre, c’est ainsi que : Bourgogne, Sbata, Sidi Bernoussi, Hay Hassani ou Aïn Chock n’ont que très peu de points communs.
Pourtant , parmi eux, Hay Mohammadi reste le plus illustre par son histoire originale liée intimement à l’indépendance du pays.
 

L’ancienne Medina, le cœur de Casa

 

En sortant du Port, vous traverserez le «Bazar», chaine de magasins spécialisés dans la vente de produits artisanaux avant d’arriver à la célèbre place des Nations Unies, anciennement appelée «Bab lkbir» (la grande porte). Là, dissimulée derrière une muraille artificielle, se trouve l’ancienne Medina, le cœur de la ville et la plus ancienne zone urbaine.

Ce petit tour de la grande métropole marocaine permet de se faire une idée sur une ville partagée entre sa modernité et son histoire pourtant présente grâce à la survivance de nombreux vestiges. Casablanca, à l’image de Maroc, est une ville pleine de contradictions, partagée entre les effets de son expansion et le désir de sauvegarder son passé.

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Québec
Le: 17/11/2017
168 Visites
Maroc
Le: 14/11/2017
24 Visites
Actualité
Le: 30/10/2017
218 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
199 Visites
Maroc
Le: 15/08/2017
196 Visites
Actualité
Le: 27/07/2017
271 Visites
La chronique de RBN
Le: 26/07/2017
256 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
312 Visites
Maroc
Le: 30/05/2017
483 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
4,994 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
613 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
645 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
557 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
624 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
671 Visites
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
2,291 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
39,620 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
8,020 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
7,301 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
6,412 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
6,346 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
6,290 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,817 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,409 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
5,301 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
5,272 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
5,243 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
5,140 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
5,062 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
4,994 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,934 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,874 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
4,848 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,827 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,666 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,617 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
4,419 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
4,416 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
4,325 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
4,209 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
4,169 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
4,146 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,006 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,914 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,778 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,778 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,712 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,689 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,587 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,575 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,566 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,501 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,466 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
3,421 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,409 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
3,387 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
3,354 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
3,353 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.