Culture
Le 23/02/2015
« Le cuirassé Potemkine », un des meilleurs films de tous les temps
Culture
C’est un film qui a marqué le cinéma. Considéré comme un des chefs d’œuvre de tous les temps, il n’a jamais vieilli et constitue un « classique » à analyser pour cerner les qualités et les apports du cinéma à la société.

 
Résumé du film

 

Ce film historique décrit la mutinerie de l’équipage du Cuirassé Potemkine dans le port d’Odessa en 1905.
Le film débute par une scène apparemment anodine : des marins, sur leurs hamacs pendant une période de pause, discutent entre eux. Leur malaise est apparent et la scène prépare le spectateur pour la suite.
Les marins refusent de consommer la viande, infectée de vers et avariée qui leur est servie. Ils achètent des conserves et font la grève de la soupe. Le commandant réagit sévèrement. Il rassemble les marins à l’arrière du cuirassé et les menace. Certains se précipitent vers la tourelle. Ceux qui n’ont pas bougé sont recouvert d’une bâche et le commandant donne l’ordre de les fusiller. Mais le peloton refuse de tirer. La mutinerie débute; les marins récupèrent les armes et balancent les officiers par-dessus bord.
Au cours de la manifestation, Vakoulintchouk, un des meneurs est blessé gravement. Malgré les efforts de l’équipage pour le sauver, il décède et son corps est exposé sur un des quais du port d’Odessa où la population vient lui rendre hommage.
Les autorités ne vont pas tarder à réagir et mobilisent un régiment de cosaques. Celui-ci avance d’un pas ferme et ordonnée en dévalant les larges escaliers surplombant le port. Il tire méthodiquement sur la foule, prise de panique et fuyant de manière désordonnée.
Le cuirassé « Potemkine » appareille mais il se retrouve rapidement en face d’un escadron russe qui semble le menacer. Après toute une nuit d’angoisse et de préparation à l’affrontement, les navires ne tirent pas. Au contraire, on entend des cris de ralliement : « Frères! Frères!... » Jaillir des navires.

 
Analyse du film

 

« Le mardi 27 juin 1905, une mutinerie éclate à bord du Potemkine, le principal cuirassé de la flotte de guerre russe. Sur le moment, l’événement passe inaperçu dans une Russie bouleversée par une première révolution et une guerre désastreuse contre le Japon. Mais il va acquérir beaucoup plus tard une notoriété mondiale et accéder au rang de mythe historique, par la vertu d’un film que lui a consacré le réalisateur Eisenstein »…………………………………..Fabienne Manière.
« Le cuirassé Potemkine » est considéré à juste titre comme l’un des meilleurs films de l’histoire du cinéma.
Il traite de la mutinerie au sein du cuirassé Potemkine dans le port d’Odessa sur la mer Noire en 1905 et de la répression qui s’en suivit.
La révolte est déclenchée à partir d’un prétexte : la nourriture avariée. Et le réalisateur arrive avec brio à reproduire, non seulement le ras-le-bol des marins et le cynisme et la cruauté des officiers. Ceux-ci, bien que parfaitement conscients de la mauvaise qualité de la viande, l’imposent aux marins. Tout en maintenant pour eux-mêmes un train de vie privilégié.
Ce qui rend ce film exceptionnel, c’est le nombre, la qualité et le réalisme d’un certains nombre de scènes-cultes dont la plus célèbre reste celle du landau dévalant les larges escaliers. Cette scène inoubliable décrit le massacre des soldats russes sur les marches des escaliers d’Odessa. Des soldats disciplinés descendant, de manière machinale et rythmée, les escaliers en tirant sur la foule affolée.
Le plan du Landau dévalant les marches utilise un travelling avant en plongée et constitue une véritable innovation technique à l’époque de la réalisation du film.
Les gros plans sont également très importants car ils véhiculent des messages comme la scène du prêtre qui chute avec sa grosse croix(cette image symbolise que le nouveau régime marque la fin de l’impact de la religion). Il ya aussi les gros plans sur les lunettes du médecin qui ment sur la qualité de la viande (absence de vision).
Une autre des prouesses d’Eisenstein dans ce film, c’est d’être arrivé à donner une personnalité à la foule. En effet, il y arrive en faisant des gros plans sur des visages sympathiques qu’il rend identifiables. Ces mêmes visages réapparaissent plus tard lorsqu’il s’agira d’illustrer l’horreur des massacres perpétrés par les cosaques.
La musique très expressive donne du rythme au film et accompagne les scènes les plus importantes en compensant l’absence de paroles.
De plus, Eisenstein arrive à exprimer la tension dramatique en alternant les pauses et les périodes de tension; bien que les pauses ne constituent pas des haltes pour le repos du spectateur. Elles sont plutôt des moments de décrescendo.
L’équipage du cuirassé Potemkine constitue un microcosme de la société russe de l’époque dont il reproduit les clivages et les inégalités.
Ce film, qui fut à l’origine une commande d’un comité du parti communiste pour faire la propagande des événements de 1905 en Russie, est devenu un chef d’œuvre du cinéma muet.
Il est même considéré par un grand nombre de cinéphiles comme le meilleur film de tous les temps.

 
Fiche technique

 

• Réalisateur : Sergueï Eisenstein
• Scénario : Sergueï Eisenstein d'après le récit de Nina Agadjanova-Choutko
• Montage : Gregory Alexandrov - Sergueï Eisenstein
• Musique : Edmund Meisel, Dmitri Chostakovitch
• Producteur : Jacob Bliokh
• Durée : 68 à 80 min. selon les versions
• Pays d'origine : Union soviétique
• Genre : Drame historique
• Dates de sortie : Union soviétique : 24 décembre 1925

 
Distribution

 

• Alexandre Antonov — Grigory Vakoulintchouk, le marin bolchévique
• Vladimir Barsky — Commandant Golikov
• Grigori Aleksandrov — Chef officier Guiliarovsky
• Ivan Bobrov — Jeune marin frappé durant son sommeil (I. Bobrov)
• Beatrice Vitoldi - la femme avec le landau
• N. Poltavseva — Femme avec un pince-nez
• Julia Eisenstein - Citoyenne d'Odessa
• Sergueï Eisenstein - Citoyen d'Odessa
• Konstantin Feldman — Étudiant agitateur
• Zerenin - Étudiant
• Repnikova - Femme sur les marches

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Actualité
Le: 08/11/2019
67 Visites
Actualité
Le: 30/08/2019
233 Visites
Maroc
Le: 27/06/2019
291 Visites
Québec
Le: 19/05/2019
441 Visites
Maroc
Le: 05/05/2019
440 Visites
Culture
Le: 19/03/2019
592 Visites
Québec
Le: 26/02/2019
638 Visites
Actualité
Le: 19/12/2018
681 Visites
Culture
Le: 15/10/2018
1 Visite
Maroc
Le: 02/08/2018
1 Visite
Culture
Le: 23/04/2018
1 Visite
Québec
Le: 26/03/2018
1 Visite
Québec
Le: 03/01/2018
1 Visite
Québec
Le: 23/12/2017
23,417 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
2,294 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
2,051 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
48,829 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
23,417 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
12,645 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
11,582 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
11,219 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
10,897 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
9,680 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
8,954 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,942 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
8,603 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
8,424 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
8,222 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
8,169 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
7,963 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
7,712 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
7,702 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
6,649 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
6,580 Visites
Culture
Le: 07/05/2017
6,565 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
6,144 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
6,072 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
5,943 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
5,930 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
5,849 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
5,840 Visites
Maroc
Le: 08/01/2017
5,687 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
5,542 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
5,466 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
5,112 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
5,104 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
5,002 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
4,995 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,992 Visites
Québec
Le: 28/02/2014
4,857 Visites
Sport
Le: 26/02/2012
4,382 Visites
Maroc
Le: 10/03/2013
4,231 Visites
Culture
Le: 09/07/2014
4,224 Visites
Sport
Le: 07/05/2014
4,212 Visites
Québec
Le: 28/10/2014
4,170 Visites
Newsletter
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

C'est une vue de l'esprit
12% (84 votes)
Oui
18% (128 votes)
Non
70% (485 votes)
Votes totaux : 697

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.